top of page
Rechercher
  • ameliechambinaud

Le développement de l'audition chez le foetus

Dernière mise à jour : 11 juin 2023




L'ouïe in utero


Le développement de l’audition du foetus se fait de manière très progressive au fil de la gestation. Si l’emplacement des oreilles est marqué dès la fin du deuxième mois de grossesse, les premières réactions du fœtus aux bruits intenses s’observent aux alentours des 24 - 26 semaines in utero. Le système auditif foetal serait performant vers 32-33 semaines.


Il est intéressant de se rappeler qu’il y a encore peu, cette capacité auditive prénatale était grandement sous-estimée, y compris par les spécialistes.


Entendre par la peau ?


Avant même que l’audition soit développée, le fœtus peut recevoir les sons par la peau, puisqu’il est équipé de récepteurs sous l’épiderme. Nous en sommes d’ailleurs tous et toutes équipés. Si l’on ne peut pas réellement “entendre” par la peau, notre épiderme nous transmet néanmoins des informations, mais nos oreilles sont tellement plus performantes que nous n’y prêtons pas attention.



Contrairement à ce que l’on peut parfois se figurer, le monde utérin n’est pas calme et silencieux. En effet, le fœtus entend constamment les bruits provenant des systèmes digestif, cardiaque et circulatoire de sa mère. Cela représenterait un volume variant entre 30 et 60 dB (soit l’équivalent d’une conversation qui serait soit chuchotée, soit parlée). Il perçoit également les bruits extérieurs, qui sont filtrés de manière variable selon leurs fréquences : les aigus sont très filtrés, tandis que les graves le sont très peu.


Le foetus sait faire la différence entre les sons provenant de l’extérieur et ceux produits à l’intérieur, avec une place de choix pour les voix humaines et celle de sa mère en tout premier lieu. Les voix lui parviennent de manière modérée mais perceptible. Seule la voix de sa mère est peu atténuée car elle lui parvient à la fois de manière aérienne et de manière interne.

Il a été prouvé que le fœtus peut différencier deux intonations, deux comptines, mais aussi la voix de sa mère de toute autre voix. Il reconnaît également les sonorités qui caractérisent sa langue maternelle.




Mémoire auditive


Des études ont démontré qu’une forme de mémorisation se met en place in utero. Aussi, n’hésitez pas à parler à votre bébé, ou à lui chanter une chanson.

Cela fait partie des activités proposées lors des ateliers de chant prénatal : nous chantons ensemble une ou plusieurs chansons qui parlent de la grossesse, ou qui s’adressent directement au bébé. Ceci dit, libre à vous de choisir une chanson que vous aimez et que vous avez envie d’adresser à votre enfant, quel que soit le style musical.

Vous pourrez ensuite chanter cette chanson en guise d’accueil lors de sa naissance (et ce qu’elle soit médicalisée ou non, par voie basse ou par césarienne). Cette chanson sera aussi une ressource précieuse pour rassurer ou réconforter votre enfant, notamment dans toutes les situations où vous ne pouvez pas être en contact physique avec lui (lors de trajets en voiture ou lors d’un soin médical par exemple).

Cela permet de créer une belle continuité entre la période de gestation, la naissance et le post-natal, pour vous comme pour votre enfant.




Voilà ! J'espère que cet article vous aura donné envie de chanter pour votre enfant ! ♡

(Et je rappelle que votre voix est dans tous les cas la voix préféré de votre bébé... que vous chantiez juste ou non).


Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, je vous recommande la lecture de La vie commence avant la naissance de Nathalie Lancelin-Huin ; ainsi que de L'aube des sens, ouvrage collectif un peu moins récent, réalisé sous la direction de Marie-Claire Busnel et d'Etienne Herbinet.


Si vous êtes sage-femme, musicienne, musicothérapeute ou doula (ou de manière plus large, professionnel.le de la périnatalité ou de la musique) et que vous souhaitez vous former au chant prénatal, les inscriptions pour ma formation professionnelle sont en cours... Il reste une dernière place !


Si vous cherchez des ateliers de chant prénatal, j'en propose à Nîmes, et j'ai également créé ce programme en ligne, accessible partout et à votre rythme.



N'hésitez pas à partager cette lecture à une amie enceinte ou pro de la périnatalité à qui ces infos seraient utiles, et vous pouvez aussi rejoindre ma newsletter grâce au formulaire page d'accueil ;)




Merci, et à très bientôt, du côté des abonnées ou sur les réseaux.




Amélie


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page