top of page
Rechercher
  • ameliechambinaud

Voix et émotions

Plusieurs échanges récents m'ont donnés envie de parler aujourd'hui du lien entre notre voix et nos émotions. Et pour cela je vais d'abord revenir quelques années en arrière …

Il y a une douzaine d'années, alors que je prenais des cours de chant, je pense que ma prof percevait plus vite et plus précisément que moi mon propre état émotionnel. Il est arrivé lors de plusieurs séances successives que j'arrive, qu'elle me demande comment j'allais. Je répondais un banal « ça va, ça va ». Et, dès la première ou la deuxième vocalise, je m'effondrais en pleurs. J'étais alors bien surprise, n'ayant honnêtement rien vu venir de ces émotions, que j'avais probablement inconsciemment enterrées...

Petite photo d'archives... là, c'était moi à l'époque.


Il y a quelques mois, j'ai eu le plaisir de proposer une initiation au chant prénatal aux doulas de la promo de Montpellier d'Envol et matrescence. Pendant une exploration (le « bain de son », pour les personnes qui ont déjà pratiqué avec moi lors d'ateliers de chant prénatal, à la chorale, ou en coaching individuel), des émotions intenses et diverses ont émergées. S'en est suivi un échange très intéressant, notamment sur les blocages que l'on peut avoir par rapport à sa propre voix.

Oui, oser dire, nommer, oser se faire entendre (même sur un « oooo ») peut ne pas être évident, dans une société où l'on nous répète de nous taire – d'autant plus si l'on est élevée en tant que fille.

Les exercices de chant (ou plus généralement, les explorations vocales) peuvent être des déclencheurs, notamment s'ils viennent toucher des zones du corps parfois non-investies, douloureuses ou volontairement mises à distance (comme moi, pendant mes cours de chant ; et les émotions pouvaient d'autant plus facilement s'exprimer que je me sentais contenue et en sécurité dans ce cours). Certains évitements peuvent remonter à loin. Revenir habiter une zone du corps à travers l'expression vocale peut libérer une émotion. Sa manifestation peut être désagréable ou mettre mal à l'aise sur le moment. Ensuite, nous ressentons généralement une libération.


Notre lien avec notre voix est sensible.

Notre voix est une production de notre corps, et un passage entre notre monde intérieur et notre monde extérieur. Elle va refléter notre personnalité, nos émotions mais aussi notre histoire et notre condition physique. La voix évolue d'ailleurs tout au long de la vie, en même temps que nous. J'avais d'ailleurs été passionnée d'apprendre que la voix devient plus grave au moment de l'accouchement (elle baisse de 15 Herz environ, soit une note), et reviendra progressivement à sa tessiture « habituelle » en un an. Pour revenir à notre sujet du jour, notre rapport à notre voix est très intime, et il est donc naturel d'y accorder une grande pudeur.


Si chanter peut faire ressurgir des émotions, ou, chez certaines personnes faire se sentir bloquer (et le blocage peut être renforcé avec le regard de l'autre ou des autres), l'accueil émotionnel et la bienveillance des profs de chant, coachs vocal, animateur ou animatrice (en chant prénatal par exemple) sont essentiels. Malheureusement, ce fut souvent un écueil dans les formations pédagogiques que j'ai pu suivre. En tant qu'hypersensible, cela m'a toujours interpellée. Et si pendant longtemps, je me suis rangée sur ce que l'on me proposait, en me disant que c'est moi qui étais « trop sensible », aujourd'hui je suis fière d'avoir remis le modèle en question et de tenter de contribuer à créer le monde que je souhaite.

Quelle joie pour moi lorsque des personnes qui ont participé à mes ateliers ou à mes formations me partagent qu'elles ont osé... osé chanter, et même chanter fort !, osé prendre la parole, osé faire entendre leur voix, osé dire non... osé, osé osé... s'exprimer, osé prendre leur place.


Si tu te sens bloqué.e pour chanter, je te conseille de voir un.e prof de chant ou un.e coach vocal avec qui tu te sens en confiance, et dont l'accueil, le non-jugement et l'accompagnement seront favorables pour restaurer ta confiance en toi et pour dépasser tes blocages. Je propose des séances individuelles, à Nîmes ou en ligne. J'ai aussi de nombreux collègues de talent, qui correspondront peut-être mieux à ta personnalité ou ta logistique.

Ou si un partage collectif t'intéresse, tu peux venir rejoindre la chorale “les Enchantées (pour les femmes, le vendredi après-midi), ou les ateliers nos voix sont libres (un samedi par mois, à Nîmes).



N'hésitez pas à partager cette lecture à une amie enceinte ou pro de la périnatalité à qui ces infos seraient utiles, et vous pouvez aussi rejoindre ma newsletter grâce au formulaire page d'accueil ;)


Merci, et à très bientôt, du côté des abonnées ou sur les réseaux.



Amélie


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page