top of page
Rechercher
  • ameliechambinaud

Continuité entre grossesse et post-natal : comment votre voix peut vous aider.

Peut-être as-tu entendu parler du « 4e trimestre de grossesse » ?

Cette appellation désigne les douze semaines qui suivent la naissance et qui constituent une période de transition autant pour les parents que pour le nouveau-né. En effet, tout le monde sera d’accord pour dire que la naissance est un moment intense, pour la mère comme pour l’enfant. Le nouveau-né vit des changements absolus : il passe de l'intérieur du ventre au dehors, d'un milieu liquide au milieu aérien, d'une alimentation continue par le cordon ombilical à une alimentation séquencée, d'une température constante à des variations de températures, etc. Au début de l'été, j'étais allée rencontrer Sarah MacMullin, sage-femme de ma région et autrice du livre La confiance, une clé pour la naissance. Notre rendez-vous avait pour but de peaufiner le contenu de ma formation professionnelle en chant prénatal. Et Sarah me faisait remarquer que, contrairement aux idées reçues, quand l'enfant naît, il passe d'une vie in utero sonore très riche (voix de la mère, bruits extérieurs mais aussi battements du cœur de la mère, bruits de la digestion, etc.) à l'expérience du silence.

Au milieu de ces changements, les éléments qui vont rester identiques ou proches de sa vie in utero seront rassurants et créeront une sensation de continuité pour le bébé. C'est le cas notamment de l'odeur de sa mère, ainsi que des voix qui lui sont familières d'avant sa naissance (voix des personnes proches de la mère et régulièrement entendues pendant la grossesse, et bien sur la voix de sa mère elle-même, perçue plus forte que les autres voix, grâce aux résonances intérieures du corps). En contact peau à peau avec sa mère ou son père, le nouveau-né va retrouver le bruit des battements cardiaques, la chaleur, et possiblement des odeurs et des sons de voix connus.



En tant que musicienne et spécialiste du chant prénatal, j'ai d’autres propositions simples et concrètes à vous proposer : Vous pouvez consciemment renforcer le lien avec votre enfant et favoriser cette continuité entre les périodes prénatale et postnatale grâce à un ou des « doudous sonores » : en effet, si vous chantez régulièrement une ou des chansons pendant la grossesse, le bébé les entend et les connait. Il les reconnaitra ensuite une fois né. Et cette ou ces chansons peuvent être précieuses, par exemple dans les moments où il a besoin d'être rassuré alors même que vous ne pouvez pas le prendre dans les bras (trajets en voiture, ou certains soins médicaux notamment). Précision utile : peu importe le style de la chanson, et peu importe que vous chantiez « juste » ou non ! Les bienfaits sont les mêmes ! Alors choisissez une chanson qui vous plait, et chantez. Si votre enfant est déjà né, pas de souci, vous pouvez soit reprendre des chansons ou des musiques que vous avez écouté ou chanté pendant sa gestation, soit choisir de nouvelles chansons, qui vont peu à peu faire partie de vos quotidiens.


Du côté du parent, l'arrivée d'un enfant est aussi un bouleversement sidérant. La mère ayant enfanté vit des transformations profondes : la dégestation du corps, qui garde les traces de la grossesse et de l’enfantement, la charge mentale souvent écrasante, et le poids des injonctions en tout genre autour de la maternité…

Au milieu de tout cela, il est fondamental de garder en tête que le premier des facteurs de bien-être d’un bébé, c’est le bien être de sa mère. L’un et l’autre sont indissociables. Aussi, il est précieux pour les parents de pouvoir identifier et mobiliser des ressources aussi souvent que nécessaire.

Tout ce qui pourra vous apporter du réconfort et des ressources, aussi bien logistiques qu'émotionnelles sera bienvenu. Les services d'une doula peuvent être précieux et surtout s'adapter à vos besoins. Certaines doulas proposent du chant prénatal, d'autres de la cuisine postnatale, d'autres encore se sont formées en massage, et toutes vous offriront leur écoute, leur savoir-être et leur connaissance du réseau de votre région. Votre doula pourra, selon vos choix et selon les situations, être à vos côtés durant la grossesse (et même en période de préconception), la naissance et le postnatal.

Au quotidien, lorsqu’en tant que parent vous vivez des moments émotionnels intenses et que vous touchez vos propres limites, le chant peut être une ressource utile. En effet, le chant mobilise directement le souffle et la respiration. Une meilleure oxygénation se fait, et une respiration plus profonde permet de soutenir vos régulations physiologiques et émotionnelles.

Donc si en tant que parent, vous êtes dans un moment de débordement, le chant peut vous permettre de vous reconnecter à vous-même, tout en maintenant le lien avec votre enfant.


Si, à ce stade de la lecture, vous vous demandez quoi chanter, voici plusieurs propositions que vous pourrez explorer selon vos préférences et selon les situations :


  • Chantonner une mélodie (connue, ou que vous inventez sur le moment) bouche fermée « mmm » est tout à fait indiqué, en toute circonstance.

  • Explorer les sons en tenant une voyelle tout le long d'une expiration « oooooo », version « bain de son » - vous pouvez varier les hauteurs de notes et les voyelles pour chercher ce qui vous est le plus agréable sur le moment, et ce qui apaise votre enfant (et en citant cette proposition, je ne peux que penser à ce couple d’amis qui a ainsi sonorisé ensemble pendant tout l’enfantement, après s'est “entrainé” tous les jours en fin de grossesse, et qui en garde un souvenir incroyable deux ans plus tard ; leur fille aujourd’hui encore leur réclame des bains de sons pour s’apaiser et s’endormir, il faut la voir se pencher vers eux et faire « oooaaaooo » 😍)

Pour ces deux première propositions, le bébé peut être contre vous, contre votre poitrine et profiter ainsi pleinement des vibrations.

  • inventer ou choisir des chansons qui seront toujours associées à la même occasion « la chanson du bain », « la chanson de la tétée » ou « du biberon », et quand l'enfant grandit « la chanson pour ranger sa chambre » par exemple. Elles deviendront des chansons rituelles.

  • chanter sur une mélodie connue en changeant les paroles, et spontanément raconter ce qu'il est en train de se passer ou votre émotion du moment. Pas besoin de chercher à faire des rimes !

Si tu me suis sur les réseaux, tu auras sans doute vu que j'ai créé ma propre formation professionnelle de chant prénatal et que les inscriptions sont ouvertes. Cette formation s'adresse aussi bien aux professionnelles de la périnatalité (sages-femmes, accompagnantes périnatales, doulas, …) qu'aux professionnelles de la musique (musiciennes, musicothérapeutes...). Si tu veux créer tes ateliers de chant prénatal riches de tes spécificités, si tu veux offrir aux futurs parents des outils concrets et respectueux de la physiologie, tu peux en savoir plus ici : Formation professionnelle.

­

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page